Novembre 54 et la faillite démocratique

Novembre 54 et la faillite démocratique

12 € [Frais d’envois inclus]

 

Abdelhafidh Yaha et Hocine Ait Ahmed avaient fondé le FFS et repris le maquis en 1963 pour rétablir une anomalie : Novembre 54 avait apporté l’indépendance mais oublié la démocratie. Abdelhafidh Yaha et Hocine Ait Ahmed, ainsi que des milliers d’Algériens, ont estimé de leur devoir de se battre quelques années de plus pour achever l’indépendance soit synonyme de liberté. Comment et pourquoi Novembre 54 a-t-il oublié la démocratie ?

Les Editions Marguerite en partenariat avec Le Matin publient un livre qui fait parler des figures historiques, des intellectuels et historiens de renom.

12 € [Frais d’envois inclus]

Share This Post